Mois de l’environnement by Konscious | Du 13 septembre au 15 octobre 2021


Un chercheur de Harvard, M. Wissner-Gross, a calculé que chaque requête sur le moteur de recherche Google produit 7 g de C02 du fait de l’immense quantité d’énergie consommée par les quelque 500.000 serveurs du moteur de recherche américain.

Ces 7 grammes sont à multiplier par plusieurs centaines de millions de requêtes par jour (au minimum !) tout au long de l’année. Selon lui, cela représente autant d’énergie que la consommation d’un pays comme le Laos. 

Près de 93% de l’ensemble du trafic internet provient des moteurs de recherche. On estime que Google reçoit 80 000 requêtes par seconde, soit 6,9 milliards de requêtes par jour. 

 De plus, Google est avide de nos données, peu importe lesquelles, il les récolte et les transforme pour adapter ses réponses et mettre en avant ses partenaires financiers. Depuis cet été, la Commission Européenne avec les autorités nationales responsables de la protection des consommateurs ont envoyé une lettre à Google, demandant au géant d’être plus transparent sur le moteur de recherche, sur son fonctionnement réel vis-à-vis des utilisateurs et finalement, de se conformer au droit européen. 

Bref, voici de nombreux éléments qui peuvent donner envie de changer de moteur de recherche sans pour autant perdre de la fiabilité. 

De prime abord, quelle est la définition d’un moteur de recherche éco-responsable ?
Il faut savoir que les moteurs de recherche fonctionnent grâce aux revenus publicitaires. Ainsi, concernant les moteurs de recherche dits “éco-responsables”, ils utilisent les algorithmes des moteurs de recherche traditionnels, mais leurs revenus publicitaires serviront en totalité ou grande partie à financer des actions écologiques/éthiques (ex : association de protection de l’environnement, plants de nouveaux arbres, aide aux personnes défavorisées etc…), et au fur et à mesure, au quotidien : cela conduit à des actions considérables pour la planète.

De ce fait, en utilisant ce type de moteur de recherche et en faisant mes recherches quotidiennes, j’agis de manière simple et invisible pour diminuer mon empreinte carbone et l’impact de mes usages numériques sur l’environnement. 

Ainsi, voici une liste d’alternatives de moteurs de recherche avec pour chacun un bonus éco-responsable : 

1. Ecosia 

L’un des plus célèbres moteurs de recherche alternatifs et écologiques. Créé en 2009, l’objectif premier est de reforester la planète et les environnements qui en ont besoin. Partenaire de WWF, Ecosia consacre 80% de ses revenus à replanter des arbres.
A l’heure actuelle, plus de 130 000 000 arbres ont été planté grâce aux recherches faites par les utilisareurs. Ces arbres ont été plantés au Burkina Faso, à Madagascar ou encore au Pérou. Ils ont également l’objectif d’émettre un minimum de CO² via leurs consommations (serveurs etc.)

Algorithme de moteur de recherche : Bing 

Bonus écoresponsable : 
Planter des arbres en surfant sur le net. 
Pour planter un véritable arbre, il suffit de faire ~45 recherches via Ecosia 😊  

A tester ICI

2. Lilo

L’un des plus connus avec Ecosia, Lilo est un moteur de recherche qui grâce aux profits publicitaires propose aux utilisateurs de reverser ces gains à l’assosiation de son choix. Ils ont donc créé des “goutte d’eau”, une recherche = une goutte, chaque goutte est comptabilisée pour chaque utilisateur. Celui-ci pourra ainsi choisir à qui donner chaque goutte. Les organismes sont des associations/entreprises/projets en lien avec les enjeux sociaux et environnementaux. Bien entendu, vous pouvez reverser vos gouttes à un ou plusieurs projets, l’utilisateur est le seul à décider. En plus, d’être un moteur de recherche français, Lilo met un point d’honneur à protéger la confidentialité de ses utilisateurs.

Algorithme de moteur de recherche : Google 

Bonus écoresponsable :
Permet de financer des projets sociaux et environnementaux de son choix en naviguant
Conversion des requêtes en dons à partir de 50 recherches 

A tester ICI

3. Ecogine 

Autre moteur de recherche d’origine française, Ecogine signifie Ecological Search Engine pour appuyer leur objectif écologique. Leurs revenus sont entièrement destinés à des associations environnementales, choisies spécifiquement par les internautes.
Contraitement à Ecosia, Ecogine a réussi à compenser ses émissions de CO², notamment en ne climatisant pas ses data centers ! Créée en 2008 par 3 étudiants, elle est aujourd’hui gérée par l’Association « Pour les Enfants du Pays de Beleyme » Cette association d’éducation à l’environnement est installée en Dordogne
Algorithme de moteur de recherche : Google 

Bonus écoresponsable :
Plante des arbres et financer des associations écologiques françaises
Petit plus : des photos HD en fond d’écran de la page principale 

A tester ICI

4. EkOolos

Plus modeste et dans un autre genre, EkOolos est un moteur de recherche spécialement dédié à l’écologie. Il s’est spécialisé dans la recherche de sites consacrés aux domaines de l’écologie, la nature, le commerce équitable, la consommation responsable… On peut notamment y retrouver un blog sur tous ces divers sujets.
Algorithme de moteur de recherche : Google

Bonus écoresponsable :
Permet de trouver rapidement des sites/informations en lien avec l’écologie, le développement durable, les sciences de la nature, la protection de l’environnement, la vie sauvage, l’éco-citoyenneté, le commerce équitable et la consommation responsable 

A tester ICI

5. Youcare 

Comme Lilo, ce moteur de recherche français se concentre sur les dons à des associations spécialisées. Chaque clic sur un lien commercial permet de reverser les revenus publicitaires au profit d’une bonne action. Par exemple : financer des repas aux animaux abandonnés. A l’heure ou ces lignes sont écrites, ce ne sont pas moins de 65 905 repas déjà financés. Des certificats sont publiés chaque mois avec les dons qui ont été fournis aux différentes associations partenaires. Comme Ecogine, ils compensent 100% de leurs émissions de CO² et protège la confidentialité des utilisateurs !
Algorithme de moteur de recherche : Microsoft 

Bonus écoresponsable :
Planter des arbres et/ou soutenir des bonnes actions (ex : Soutiens la scolarité des enfants défavorisés) en surfant sur le net. Possibilité de faire des dons sur une action de son choix ou sur toutes les actions proposées 

A tester ICI

6. GiveWater

La problématique de l’eau est au cœur des enjeux écologiques, c’est sur cette base que Scott Harrison a créé le moteur de recherche GiveWater. Grace aux fonds récoltés par les recherches des utilisateurs et les clics sur les recherches payantes, il peut aider des partenaires caritatifs. Ces derniers sont spécialisés et aident à diminuer les problématiques liées à l’eau non potable en agissant que les installations d’eau partout dans le monde (ex : systèmes d’assainissement des eaux usées dans les pays en développement).
Algorithme de moteur de recherche : Bing 

Bonus écoresponsable :
Les fonds récoltés lors de nos recherches sont envoyés à la fondation qui nettoie les océans “Big Blue Ocean Cleanup”, ainsi qu’à l’opération Posidonia qui restaure les fonds marins. 

A tester ICI

7. Ekoru

Comme Ecosia, Ekoru reverse une partie de ses revenus mensuels à des organismes caritatifs partenaires. Ainsi, 60% de ces revenus vont aider des associations qui agissent sur le changement climatique (ex : reboisement, action sur le bien-être et la conservation des animaux etc.).
Chaque mois, avec le vote des internautes, une nouvelle cause caritative est choisie et tous les revenus iront à celle-ci pour le mois en cours.
Comme Ecogine, Ekoru utilise des sources d’énergie renouvelables pour ses centres de données et protége les données privées de ses utilisateurs.
Mais d’où vient le mot Ekoru : Cela provient du mot : Koru Swirl qui symbolie la création maorie néo-zélandaise, ce qui représente la régénération de la vie et de nouveaux départs, joli clin d’oeil !
Algorithme de moteur de recherche : Bing 

Bonus écoresponsable :
Soutenir des causes justes (ex : BigBlueOceanCleanUp) en faisant des recherches. Les causes choisies changent tous les mois. 

A tester ICI

Avant de finaliser cet article, une petite précision : la consommation liée aux recherches internet n’est pas uniquement liée au moteur, l’usager peut également diminuer son impact en faisant attention à quelques détails, en voici quelques exemples : 

Et maintenant, c’est à vous de choisir, de tester et d’agir pour consommer le numérique autrement en faisant de nos clics quelque chose de positif pour la planète et ses habitants. Enjoy <3 

Pour en savoir plus :

https://www.econo-ecolo.org/moteur-recherche-ecologique/ 

https://www.leptidigital.fr/technologie/moteurs-recherche-alternatives-a-google-9859/ 

https://greenspector.com/fr/moteurs-de-recherches/ 

https://www.zerogaspi.fr/blog/astuce-zero-dechet/moteur-recherche-ecologique.html 

 

Ecrit par Dorine NIEL, Scrum Master/Facilitatrice & Membre de Konscious 

Cet article est le fruit de recherches et/ou de retours d’expérience des membres Konscious. Il a pour but de sensibiliser un maximum de personnes aux enjeux environnementaux sans prétendre proposer une expertise du sujet.