Comme vous le savez, les Jeux Olympiques de Tokyo ont débuté depuis quelques jours. Ils se clôtureront le 9 Août 2021, suivi de près par les Jeux Paralympiques qui se dérouleront du 24 Août au 5 Septembre. À cette occasion, nous avons décidé de mettre en lumière le Handicap dans le sport et le sport en faveur du Handicap, au travers d’un article dédié.

Nous allons donc faire un tour de France de nos agences Klanik, évoquant pour chacune d’elles la réussite d’un sportif inspirant, porteur de handicap.

1. Fabien LAMIRAULT (Marseille, Nice)

Fabien est victime d’un accident de la route à 17 ans, qui le laisse tétraplégique. Il y a 20 ans, il découvre le tennis de table handisport où il impose sa façon de jouer et impressionne ses adversaires. Ce papa-poule de trois enfants rêve aujourd’hui de briller lors de ses troisièmes Jeux Paralympiques à Tokyo, après avoir remporté l’or à Rio en 2016.

2. Alex PORTAL (Paris)

Alex est malvoyant de naissance. Cette maladie génétique appelé albinisme oculaire, le rend intolérant à la lumière. Il voue une véritable passion pour la natation, discipline qu’il a commencé à l’âge de cinq ans. Il ambitionne de monter sur le podium à l’occasion de sa première participation aux prochains Jeux Paralympiques à Tokyo en 2021

3. Redouane HENNOUNI (Lille)

Redouane a pratiqué jusqu’à 14 ans le patinage artistique mais un grave accident, lors d’une séance d’entraînement, l’a lourdement handicapé. N’ayant jamais abandonné son rêve d’être sportif de haut niveau, il décide de reprendre le sport quatre ans plus tard. C’est après un très gros travail quotidien de rééducation qu’il décide de se tourner vers l’athlétisme. Rapidement, il y prend goût et progresse sur différentes distances. Il a longtemps été en compétition avec des personnes valides, mais a un jour franchit le pas en passant dans la section handisport pour performer au plus haut-niveau. Aujourd’hui, Redouane Hennouni Bouzidi est spécialiste du 1500 m et souhaite aller chercher une belle médaille à Tokyo.

4. Maxime THOMAS (Lyon)

Paraplégique depuis l’âge de 15 ans, Maxime Thomas débute le tennis de table handisport en 2000 à sa sortie de l’hôpital. Sélectionné en équipe de France en 2003, il s’inspire des meilleurs joueurs qu’il côtoie, pour façonner son rêve paralympique. Il figure dans le top 5 mondial depuis 2007 et a remporté trois médailles paralympiques à Pékin en 2008, à Londres en 2012 et Rio en 2016. Aujourd’hui, Maxime est pleinement tourné vers Tokyo 2021.

5. Jonathan HIVERNAT (Montpellier, Toulouse)

Capitaine de l’équipe de France de rugby fauteuil, Jonathan découvre ce sport lors d’une démonstration dans son centre de rééducation, à Toulouse. Avant cela, il pratiquait le tennis de table à haut niveau, il s’est longtemps accroché à ce sport pour pouvoir rester debout et continuer à marcher. Mais atteint de la maladie de Charcot, une maladie neuromusculaire dégénérative avec un handicap évolutif, il sera privé de l’usage de ses jambes et se déplace en fauteuil roulant depuis l’âge de 19 ans. C’est un joueur hyper professionnel, très offensif, mais aussi solidaire. Il est en d’autres termes : exemplaire ! Surnommé le « combatif », il a pour ambition de gagner une médaille à Tokyo, mais aussi d’être là pour Paris 2024.

—–

Le sport est un véritable vecteur d’inclusion et de rassemblement autour de passions communes, mais aussi un outil de sensibilisation. Suite à la présentation de ces portraits, il est évident que la performance d’un sportif ne dépend pas de sa « validité ». Et c’est pour cela que, chez Klanik, nous avons à cœur de ne faire aucune différence dans nos processus de recrutement et dans l’accompagnement de nos collaborateurs en situation de Handicap.

Vous souhaitez être incollable sur l’ensemble des disciplines Handisport et leurs règles ? C’est par là : http://www.france-paralympique.fr/parasports
… et pour aller encore plus loin, rendez-vous sur le site des jeux paralympique de Paris 2024 !

À vos jeux, prêts… supportez !

Elea BERTIN | Référente Handicap Klanik

Sources :
Agefiph
Fédération Française Handisport
Activateur de progrès