Puisque nous ne pouvons plus sortir dehors, pourquoi ne pas aller à l’intérieur de nous-même et faire le point sur notre vie et plus profondément sur l’avenir que nous souhaitons vivre.

Le coronavirus peut être envisagé comme une invitation pour aller regarder dedans et faire une introspection collective.

Cette crise sanitaire est une situation inédite qui nous attend à différents niveaux de conscience :

  • Pour certains c’est le chaos et l’ennui extrême qui nous mettent dans un état de stress, d’angoisse et d’incertitude,
  • Pour d’autres c’est une période révélatrice qui nous place dans un état de vulnérabilité mais par la même occasion nous apporte de profondes remises en question,
  • Et il y en a encore d’autres pour lesquels cette paralysie du temps et cette sortie de l’automatisme réveille l’envie de ne plus remettre au lendemain nos rêves cachés, notre soif de vivre et de changer tout ce qui ne nous convient plus dans notre vie.

Je suis persuadée que cette période de confinement brisera le cours des choses et apportera des changements profonds au niveau sociétal et individuel. Mais la priorité en ce moment, c’est de prendre soin de nous, de nous ressourcer, de rester en bonne santé mais pas uniquement physique car le mental peut devenir notre allié afin d’accueillir sereinement cette situation surréaliste.

Comment réduire le stress et lâcher-prise face à cette crise ?

Les sources d’angoisses peuvent être multiples : nous avons peur pour notre santé et celle de nos proches. Nous avons peur de perdre notre travail, un grand nombre de nos compatriotes sont actuellement au chômage partiel.

D’autres souffrent des difficultés économiques et financières et la plupart d’entre nous n’avons aucune certitude sur la durée de ce confinement mais également si nous allons réussir à tout gérer vis-à-vis de nos familles et de nos engagements professionnels.

Vous n’avez peut-être ni l’envie, ni la tête à mettre en place de bonnes habitudes ou tout simplement de tester des outils qui pourront vous aider à améliorer votre quotidien. Mais il est important que vous preniez conscience que la personne la plus importante en ce moment c’est vous-même et que pour être en forme et aider votre famille vous devez prendre soin de vous.

L’outil le plus puissant pour réduire le stress et l’angoisse est la respiration, c’est tout simple et accessible à tous. Respirer de manière consciente pendant 5 minutes par jour peut nous rendre la sérénité et nous amener au calme.

Essayez la cohérence cardiaque 365 : 3 fois par jour, à raison de 6 respirations par minute, pendant 5 minutes, si vous voulez atteindre un état d’équilibre physique, psychologique et émotionnel, la cohérence cardiaque est votre arme d’attaque.

Une autre alternative est le Yoga, vous n’avez plus d’excuse et sur You Tube vous en trouverez pour tous les goûts et tous les niveaux mais également pour tous les bienfaits que vous cherchez à combler (détente, équilibre, force ou encore paix intérieure).

La sophrologie une bouffée de bonnes énergies pour apaiser vos inquiétudes, cette technique est douce et une bonne approche pour visualiser notre quotidien sereinement afin de nous libérer des énergies négatives et stressantes.

La méditation encore et toujours car pour moi c’est l’outil le plus efficace pour revenir au moment présent et accepter la réalité telle qu’elle est.

Favoriser un sommeil réparateur est essentiel pour garder ce rythme et faire face aux angoisses, si nous sommes bien reposés nous aborderons la réalité avec plus de résilience et de patience.

Mon dernier conseil est de rester en contact avec la nature ! Elle nous protège, nous ancre au moment présent et nous redonne de la vitalité.

Comment faire appel ou accroître notre résilience dans cette période ?

C’est dans les moments de crise que nous constatons la force qui réside en nous et notre capacité à faire face à l’adversité et nous adapter.

Nous ne devrions pas attendre des moments durs pour évoluer positivement. Nous sommes régulièrement confrontés à l’adversité. Nous devons éduquer notre résistance pour nous renforcer face à l’épreuve.

Cultiver sa force personnelle en apprivoisant ses peurs, en prenant soin de soi et des autres, en améliorant son rapport au stress et en utilisant ses forces et ses qualités, peut nous rendre plus solides et plus résilients.

Une excellente opportunité pour cultiver le bonheur :

Le bonheur s’apprend, se renforce et se cultive. Cette pratique ou état d’esprit n’est malheureusement pas quelque chose que nous apprenons à l’école ou à la maison et il nous faut parfois de nombreuses années et des épreuves pour comprendre que le bonheur nous appartient, qu’il est très subjectif et que comme toute discipline il doit s’apprendre et se renforcer avec du travail mais surtout avec de la volonté.

Le bonheur est très souvent associé au succès et à la réussite, nombreux pensent qu’il s’agit des instants précis de notre existence. Mais le véritable bonheur est un choix, un état d’esprit, c’est tout simplement de vivre en pleine conscience, d’accepter notre réalité et de nous réjouir de la beauté de chaque instant, de vivre et d’être tout simplement.

Je vous invite donc à profiter de ce temps de confinement pour développer votre aptitude au bonheur, commencez par fermer les yeux et remerciez d’être ici et maintenant !

Pour aller plus loin et réussir votre introspection :

  • Comment-vis je cette période ?
  • Qu’est-ce que cette situation réveille en moi ?
  • Est-ce que j’éprouve des émotions désagréables ou au contraire suis-je surpris de ma capacité d’adaptation ?
  • Qu’est ce qu’est vraiment important pour moi ?
  • Qu’est-ce qui me fait du bien en ce moment ?
  • Qu’est-ce que j’aimerais changer par rapport à ma façon de vivre habituellement ?
  • Suis-je satisfait de ma relation avec les autres, mon travail ou encore avec moi-même ?
  • Est-ce que je prends suffisamment soin de moi et de ceux que j’aime habituellement ?

Claudia REYNAUD

Chief Happiness Officer Klanik