Minute écolo : C’est le printemps !

Les beaux jours qui arrivent sonnent le réveil de votre jardin ou de vos jardinières, je vous propose donc quelques conseils pour jardiner en protégeant l’environnement.

Réalisez un bon compost

Tous les jardins profitent du compost. Etendu autour des plants, cet engrais naturel nourrit vos cultures et réduit les mauvaises herbes tout en permettant de donner une seconde vie à vos déchets.

Choisissez les bons plants

Cultivez de préférence des variétés locales et résistantes aux maladies les plus courantes. Elles sont les mieux adaptées à votre sol et demandent moins d’interventions de votre part (engrais, apport d’éléments spécifiques pour éviter les carences).

Économisez l’eau

Un arrosage raisonné respecte votre sol, votre porte-monnaie, et la planète par la même occasion. Quelques règles clé :
– L’arrosage s’effectue à différents moments de la journée selon la saison.
– Il est préférable de biner régulièrement que d’arroser trop souvent.
– Un bon paillage du sol limite l’évaporation de l’eau.

Désherbez sain

Désherber à la main est la solution la plus écologique mais demande beaucoup de temps et d’huile de coude. Pourtant, il n’est pas question non plus de verser des produits chimiques sur vos bons légumes !

La meilleure solution est donc de réaliser un paillis qui limitera la pousse des mauvaises herbes et protégera vos sols. Pour cela, récupérez les tontes de pelouse sèches et les feuilles mortes puis réduisez-les en petits morceaux pour les étaler sur vos plants. »

Le meilleur moment pour arroser les plants est le matin. Pourquoi ? Parce que les matins sont frais et épargnés par les vents violents, ce qui permet de réduire la quantité d’eau perdue en raison notamment de l’évaporation. Idéalement, un ou deux arrosages par semaine sont suffisants, en privilégiant les racines plutôt que le feuillage qui pourrait se sentir agressé.

De même, assurez-vous que l’eau soit à température ambiante pour ne pas surprendre la végétation. Pour cela, l’eau de pluie est la meilleure, pensez donc à la recueillir (l’environnement vous en remerciera) !