Nous vivons aujourd’hui dans un monde numérique où le web est omniprésent. Avec l’avènement des PWA et les technologies comme le WebAssembly, permettant à nos applications web une montée en puissance phénoménale, les applications mobiles natives se font de plus en plus rares. Les usages sont très ciblés, comme les jeux mobiles ou les applications offline, bien que le web ait aujourd’hui rattrapé son retard, cela n’est pas près de s’arrêter.

Demeure cependant une problématique ancestrale et toujours plus présente dans les mœurs des projets modernes : celle de la traçabilité et du debug de nos applications en production. Mais également la compréhension de nos utilisateurs finaux, dans le but d’améliorer l’expérience proposée par notre produit, ou simplement de pouvoir comprendre comment une fonctionnalité est perçue du grand public.

Nous avons dans de précédents articles abordé la traçabilité des requêtes réseau, donc la possibilité de les suivre à travers toute une stack applicative à des fins de debug. Je souhaite aujourd’hui me pencher un peu plus sur la traçabilité des actions et du parcours utilisateurs directement sur notre application, au niveau interface et avec un niveau de granularité assez fin, vous le verrez.

 

Problématique

Que les choses soient claires : la conception d’interface (UI) et d’expérience utilisateur (UX) est un métier à part entière, si un développeur front peut acquérir au cours de ses expériences une sensibilité à la réalisation d’interfaces, il n’en deviendra jamais pour autant UI/UX Designer.

Il arrive cependant parfois (toujours) qu’un UI/UX Designer ne soit pas parfaitement en phase avec la manière dont les utilisateurs vont naviguer sur notre produit, la conception n’étant pas toujours évidente et les utilisateurs pas toujours au fait de la manière dont l’interface a été pensée.

Nous sommes d’accord, une bonne interface, claire et concise, ne devrait pas avoir besoin d’un manuel pour pouvoir être utilisée par à peu près n’importe qui, seulement entre la théorie et la pratique, il y a souvent une marge, d’où l’importance pour un projet de disposer de moyens d’analyse du comportement de ses utilisateurs finaux sur sa plateforme. On ne parle pas ici d’équipes de testeurs ou de QA, un minimum en phase avec le produit, mais bien des utilisateurs finaux, dont le feedback serait souvent très apprécié, mais n’est jamais une garantie.

 

OpenReplay

OpenReplay est un outil permettant à des équipes de revisualiser le parcours d’un utilisateur directement sur l’interface de notre produit, ainsi que de noter les différents événements qui auraient pu se produire, comme des clicks, une navigation, une erreur sur l’interface ou encore des événements plus particuliers, comme l’ajout d’un produit dans un panier, sa suppression ou la modification d’un paramètre de confidentialité.

L’outil permet également de tracer des éléments plus techniques comme les requêtes réseau et leurs statuts de réponse, l’utilisation de la RAM et d’autres, permettant un meilleur diagnostique des possibles problèmes de performances de notre application.

Le produit est disponible soit dans le cloud, pour les entreprises désirant l’essayer ou en tout cas ne pas l’installer sur leurs infrastructures, soit gratuitement on-premise, et s’intègre parfaitement avec une grande variété d’outils probablement déjà présents dans votre SI.

Une fois le produit installé, un petit code est simplement à rajouter dans l’interface de votre produit. Ce code, transparent pour l’utilisateur final, se chargera ensuite de transmettre automatiquement tous les événements à votre instance d’OpenReplay, et vous pourrez ensuite consulter directement les sessions de navigation de vos utilisateurs, et ainsi vous mettre dans leur peau afin de mieux comprendre la manière dont ils ont vécu et ressenti votre produit.

Quelques autres use-cases intéressants de la solution mais ne nécessitant pas autant d’explications sont :

  • La possibilité d’envoyer des événements personnalisés sur des actions ciblées
  • La réalisation d’analyses avec des entonnoirs
  • L’identification des utilisateurs afin de pouvoir mieux comprendre leur session, ou une navigation multi-session (ex : ajout d’un produit dans le panier, puis dans une seconde session la suppression et le remplacement par un autre)
  • Bien d’autres use-cases qui vous sont décrits sur le site d’OpenReplay

 

Conclusion

L’expérience utilisateur n’est pas une chose à prendre à la légère sur nos applications. Avec la grande variété de services existants déjà et arrivant sur le marché chaque jour, nos utilisateurs n’ont qu’à lever le petit doigt si notre produit ne les intéresse pas pour se retrouver chez la concurrence.

Il est important donc de toujours proposer la meilleure expérience utilisateur possible, et surtout de ne jamais prendre pour acquise l’expérience proposée actuellement.

OpenReplay est un outil pouvant vous assister dans cette tâche, en plus d’être rapide à mettre en place et totalement transparent pour vos utilisateurs finaux. L’essayer c’est l’adopter !

 

©️ Julien Pontillo | Collaborateur Klanik