Mois de l’Environnement by Konscious | Du 13 septembre au 15 octobre 2021


Au-delà de gagner du temps sur le temps de ménage hebdomadaire, le concept de tiny house s’avère de plus en plus séduisant et les articles, vidéos, tutoriels sur le sujet fleurissent sur la toile. Tout d’abord, pour ceux qui n’en n’auraient jamais entendu parler, il s’agit de réduire volontairement la surface de son lieu de vie à une taille comprise entre 8m² et 20m². Attention, on ne parle pas ici de cage à lapin mais plus d’une structure sur fondation ou sur des roues qui stationnerait sur un terrain de préférence avec un coin de verdure.

Vous me direz, quelles sont les raisons qui peuvent pousser quelqu’un à vouloir réduire son espace de vie sans que cela ne lui soit imposé ?! Elles sont diverses, non exhaustives et souvent complémentaires :

  • L’envie de se débarrasser du superflu, de vivre dans un environnement plus simple, moins encombré, se rapprocher du minimalisme et de la low tech*
  • L’aspect financier, surtout pour les jeunes avec la possibilité d’acquérir un chez soi moins coûteux et avec des taxes plus faibles
  • Lié au point précédent, la possibilité d’économiser et de fabriquer soi-même en l’adaptant à ses besoins
  • La volonté de s’émanciper de la société de consommation : Pouvoir s’auto-suffire en terme d’énergie, d’eau et si on a le terrain qui va avec, de nourriture, que ce soit pour des raisons environnementales ou économiques
  • Dans la même lignée avoir un habitat éco-conçu pour réduire son impact énergétique à la construction mais également à la consommation
  • Le retour à la nature et le sentiment de liberté procurés par un espace qui est déplaçable et donc moins engageant en terme d’investissement dans la durée

Autant de raisons de passer pour un hurluberlu en société car même si c’est un sujet qui questionne, captive, fait réfléchir, peu nombreux encore sont ceux qui passent à l’acte. Il y a souvent une étape intermédiaire, qui consiste à tester le concept lors de longues vacances la location d’une tiny par ou bien à acheter un pied à terre à la campagne avec un bout de ferme afin de s’acclimater avec ce mode de vie et voir surtout s’il nous convient.

La charge administrative quant à elle est également conséquente car si la tiny house ne requiert pas de permis de construire, une demande de stationnement et/ou une déclaration de travaux doit cependant être faite à la mairie pour pouvoir s’installer sur un terrain. Il apparaît également difficile d’obtenir une adresse administrative pour une tiny house qui n’est pas considéré comme une résidence permanente puisque normalement à déplacer tous les trois mois, suivant le type de terrain.
En tout cas c’est une aventure dans laquelle il ne vaut mieux pas se lancer à la légère pour éviter les déconvenues et les écueils de débutant qui pourraient venir à bout de cette envie. En effet être auto-suffisant ne s’invente pas et il vaut mieux expérimenter au fur et à mesure différentes pratiques pour se rôder à ce mode de vie : Apprendre à récupérer et filtrer l’eau, identifier les meilleurs moyens de se chauffer, passer du temps sur la conception de l’espace de vie…

Il s’agit aussi d’une véritable démarche de développement personnel car cela implique de se séparer de beaucoup de ses biens et donc de travailler sur les dépendances affectives que l’on peut ressentir envers certains objets. Vous le savez bien, il n’est pas toujours évident de faire le tri dans sa garde-robe ou dans les colliers de nouille faits avec amour ! Et même si l’exercice peut s’avérer fastidieux au début, le sentiment de liberté procuré ensuite semble largement à la hauteur de l’effort investi.

En bref, vous l’aurez compris, il s’agit là d’un changement de vie radical remettant en question bien plus que la notion d’habitat et cela peut sembler être l’étape ultime de celui qui voudrait drastiquement diminuer son empreinte écologique quand on sait que l’énergie et le chauffage représentent les deux sources de pollution les plus importantes après celle des transports.

Avez-vous déjà expérimenté des vacances en tiny house et voulez-vous nous en faire part ?

 

Ecrit par Elyezer DUCROS, agile practice leader & Membre de Konscious

 

Sources:

*Low-tech Technologie utilisant des moyens techniques simples et accessibles basés sur trois critères : l’utilité, la durabilité et l’accessibilité

Le collectif tiny house : https://www.collectif-tinyhouse.fr/

Exemple de dossier à déposer à la mairie pour faire une demande de stationnement en tiny house : https://www.build-green.fr/produit/dossier-tiny-house-mairie/

Article sur l’agro-tourisme : https://tinyhousefrance.org/une-start-up-bretonne-loue-des-tiny-houses-aux-agriculteurs-pour-developper-lagro-tourisme/

Cet article est le fruit de recherches et/ou de retours d’expérience des membres Konscious. Il a pour but de sensibiliser un maximum de personnes aux enjeux environnementaux sans prétendre proposer une expertise du sujet.