NOUS NOUS RETROUVONS POUR UNE RUBRIQUE INÉDITE ! AUJOURD’HUI, LE MÉTIER MIS À L’HONNEUR EST CELUI DE CHARGE D’AFFAIRE. MERCI À GUILHEM DE NOUS FAIRE DÉCOUVRIR SON QUOTIDIEN !

  • Bonjour Guilhem peux-tu te présenter ?

Je suis en stage chez Korner en tant que chargé d’affaires. Dans un premier temps, mon métier consiste à accompagner les porteurs de projets incubés dans leur stratégie de développement en leur mettant à disposition les ressources Korner et Klanik.
Cela passe par un financement des projets mais aussi un accompagnement technique grâce aux consultants Klanik pour répondre aux besoins technologiques des entrepreneurs. J’aide également nos startups dans leurs démarches de recherche de financement externe et dans le recrutement de leurs équipes. Dans un second temps, je participe au développement de l’incubateur en mettant en place des programmes de formation comme la pré-incubation, des partenariats avec d’autres acteurs de l’innovation, et des outils permettant une meilleure synergie entre Klanik et Korner.

  • Pourquoi as-tu choisi ce métier et quel a été ton parcours pour y accéder ?

J’avais envie de travailler dans le domaine de l’innovation et de l’entrepreneuriat. J’avais déjà une expérience dans un fonds d’investissement de capital-risque et une autre expérience pendant laquelle j’avais réalisé des missions de conseil pour une entrepreneuse pendant 5 mois. C’était donc une suite logique pour moi d’allier financement de startups et accompagnement d’entrepreneurs. Travailler pour Korner a confirmé cet attrait pour l’écosystème startups et j’aimerais continuer dans cette voie plus tard.

Je suis actuellement en année de césure et je viens de finir mon M1 dans une école de commerce à Paris (HEC) que j’ai intégrée après 3 ans de prépa. Pour le choix de ma spécialité en M2, j’envisage de choisir une majeure en lien avec le financement de l’innovation.

  • Peux-tu nous décrire une journée type en tant que chargé d’affaires ?

Dans un secteur aussi agile que l’écosystème startups, il est difficile de se fixer une journée type. Nos seuls évènements récurrents sont des points hebdomadaires individuels avec les porteurs de projets ou notre CEO. Je passe pas mal de temps à effectuer de la gestion de projet fonctionnelle pour nos startups et à gérer les équipes de consultants Klanik qui travaillent sur les projets Korner. Ensuite, nos actions dépendent vraiment des besoins de nos porteurs de projet : on peut mener un processus de recrutement pour renforcer l’équipe d’une startup, monter des dossiers de financements pour des investisseurs, aller à des évènements en lien avec nos projets… Enfin, c’est un métier où il faut être très pointu sur l’actualité startup, donc j’essaie de beaucoup me documenter sur tout ce qu’il se fait dans l’écosystème.