Mois de l’environnement by Konscious | Du 13 septembre au 15 octobre 2021


Un autosoliste, késako ?

Ce terme désigne un automobiliste faisant habituellement un trajet en voiture sans passager. Et en France, on l’est majoritairement car les autos ne comptent en moyenne que 1,1 personnes sur les trajets domicile-travail.

Pourtant, trois états d’esprit se développement souvent chez les autosolistes :

  1. Ils en ont marre de conduire pour aller travailler
  2. Ils aimeraient discuter (avec quelqu’un d’autre qu’eux-mêmes) pendant le trajet
  3. Tu aimerais faire un geste pour la planète et ton portefeuille…

Dans ces cas là, la solution est simple : le covoiturage.

Pour une définition claire, demandons à la loi (car oui, il y a bien une loi sur le covoiturage) :

Art. L. 3132-1 de la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 : Le covoiturage est défini comme « l’utilisation en commun d’un véhicule terrestre à moteur par un conducteur et un ou plusieurs passagers, effectuée à titre non onéreux, excepté le partage des frais, dans le cadre d’un déplacement que le conducteur effectue pour son propre compte. Leur mise en relation, à cette fin, peut être effectuée à titre onéreux ».

En effet, le covoiturage est assez connu et répandu pour les longs trajets, mais il existe aussi pour les déplacements quotidiens domicile – travail. Il peut se mettre en place de façon spontanée ou organisée, et il existe d’ailleurs de nombreuses plateformes proposant de simplifier cette mise en place spécifique du covoiturage :

Klaxit
BlaBlaCar Daily
Pro.MobiCoop
La Roue Verte
Karos

Quelles sont les différences entre toutes ces plateformes ?

Globalement, le fonctionnement est le même quelle que soit la plateforme :

  • On s’inscrit
  • On propose et/ou on cherche un trajet
  • On covoiture
  • On est payé ou on paie
  • On est content

Avec la souscription d’un abonnement pris en charge par l’entreprise, certaines plateformes proposent :

  • Les 6 premiers mois gratuit
  • Les 4 premiers trajets offerts
  • Une assurance rapatriement, si un trajet réservé est annulé
  • Des challenges, des concours… avec des prix à gagner

Comment ça fonctionne ?

-Soit votre employeur paie un abonnement sur l’une de ces plateformes, permettant d’avoir entre autres une communauté spécifique avec logo de la société, et le salarié paie ses trajets.
-Soit le salarié covoiture via une de ces plateformes et il paie ses trajets.

Dans les 2 cas, si l’employeur a mis en place le Forfait Mobilité Durable, vous pouvez être remboursé jusqu’à 500€ par an.

Chez Klanik, c’est déjà en place et c’est 1€ par jour, soit 218€/an.

Quels sont les avantages du covoiturage ?

1. Réduire les émissions de CO2, mais aussi des molécules de monoxyde de carbone (CO) (toxique à haute dose), d’oxyde d’azote (NOX) et d’oxyde de soufre (SOX) (responsables de l’acidification de l’eau présente dans l’atmosphère), des composés organiques volatiles (COV) (pouvant être cancérigènes), et des particules fines et en suspension (pouvant être cancérigènes ou responsables de problèmes cardio-vasculaires).

En effet, si une voiture émet 120 grammes de CO2 par km, une personne seule dans son auto émet 120 g CO2 par km parcouru. Si deux personnes sont dans la voiture, chacune émet 60 grammes, et 40 g si elles sont trois, etc !

2. Rencontrer de nouvelles personnes qui partagent les mêmes valeurs que vous : partage, entraide, curiosité, bienveillance et respect de l’environnement.

3. Réduire les coûts liés aux trajets :

    • pour les conducteurs grâce à la participation des passagers
    • pour les passagers grâce à la participation de l’entreprise avec le Forfait Mobilité Durable

Prenons un trajet domicile-travail de 25 km aller, soit 50 km aller-retour et 200j travaillés par an => 200 x 50 = 10 000 km par an, rien que pour aller travailler !

Quel est le coût de ces 10 000 km ? A minima, il faut payer le carburant, soit entre 500 litres et 800 litres par an suivant la consommation de votre véhicule. Rien qu’en essence ou diesel la dépense annuelle varie entre 700 € et 1 000 €, soit environ 7 à 10 centimes par km.

Ensuite il faut entretenir la voiture (changer les pneus, les plaquettes de frein, ….), payer l’amortissement (acheter une voiture et la revendre quelques années plus tard) et l’assurer. Il vous en coûte entre 3.837 € par an (voiture de 3 CV), jusqu’à 4.632 € (7 CV et plus), soit 40 centimes par km environ. Covoiturer pour aller au travail, peut vous faire économiser jusqu’à 4 000 € net par an !

Et vous, ça vous tente de covoiturer ?

 

Écrit par Aurélie, Chef de projet chez Klanik | Membre de Konscious Environnement et Ambassadrice Handicap

Cet article est le fruit de recherches et/ou de retours d’expérience des membres Konscious. Il a pour but de sensibiliser un maximum de personnes aux enjeux environnementaux sans prétendre proposer une expertise du sujet.